Château de Fonscolombe

CHÂTEAU DE FONSCOLOMBE – LE PUY-SAINTE-REPARADE – FRANCE

Résider dans une bâtisse du 18ème siècle, chargée d’histoire, qui a connu plus de 18 mois de travaux de restauration où l’on a veillé à préserver le patrimoine afin de garder intact l’âme et l’élégance du lieu, peut tout droit nous mener à un hôtel-musée tirant tantôt sur le vieillot, tantôt sur le kitsch. Rassurez-vous, nous en sommes très loin. Des professionnels et de vrais artisans ont oeuvré avec maestria car l’impression dominante est de rentrer dans l’intimité d’une résidence de famille, famille de bon goût ! 

Avant de pousser la porte, parlons des extérieurs. Les fontaines, les allées ombragées, les arbres séculaires, l’immense parc… tout est sujet à prendre son temps. C’est beau, c’est d’époque, c’est chic ! Quand on entre, on n’a pas envie de parler fort. On a l’impression que vont surgir, au détour d’un couloir, des aristocrates d’une autre époque. En même temps, ils ne seraient pas dépaysés car nombre de vestiges des années fastes parent toujours la demeure. Il est toujours difficile d’expliquer pourquoi on se sent bien dans un lieu, me concernan,t ici c’est le cas. J’aime l’idée qu’il n’y a pas de bar mais un salon d’époque où l’on vient vous servir comme à la maison (enfin pas la mienne… ). Cuirs de Gênes, papiers peints chinois du XVIIIe siècle, mobilier d’époque confèrent à cet hôtel une ambiance à part. Idem pour les chambres. La mienne donne sur le parc. Grande, lumineuse, elle est agréable.

Dans certains hôtels, on aime rester dans sa chambre, en Provence, je préfère profiter des extérieurs. Se détendre à l’ombre du Cyprès chauve – quelque peu penché vu le vent qui n’est pas qu’un mythe…-, se balader ou se baigner dans le bassin piscine est plus agréable. Parlons du parc. Il n’est pas commun. Il compte 180 espèces d’arbres et de plantes et des points d’eau qui en font tout le charme. La reine mère d’Angleterre, Queen Mumm, y a planté un cèdre  de l’Atlas en souvenir de son séjour privé en 1965 et il est toujours là !

Fonscolombe est aussi un domaine viticole, l’apéritif est donc sacro-saint. Un verre de rosé bien frais au soleil qui dirait non ? Pas moi ! 

Côté cuisine, la jeune cheffe Nadège Serret régale ses hôtes d’une cuisine aux accents méditerranéens qui ne laisse pas indifférente. Mais le must ici se déroule le dimanche avec un brunch qui fait acourir des alentours et plus encore. Plus qu’un simple brunch, c’est une farandole de gourmandises allant du loup en croûte de sel à l’agneau des Alpilles, en revenant par des déclinaisons de mille et une petites choses meilleures les unes que les autres ! Et cerise sur le gâteau, en fonction du nombre de convives, chacun est convié en cuisine pour choisir ses mets et discuter directement avec la cheffe et son équipe. C’est original et instructif. J’ai adoré ! En conclusion, dans un endroit aussi empreint d’histoire, on sait faire rimer convivialité, passé, présent, ambiance, chic, élégance et Provence. À vivre !

Les + : L’authenticité de la demeure. Le parc et ses arbres séculaires. Le brunch du dimanche. 

Les – : La piscine trop petite. Le vent mais cela personne n’y peut rien. 

L’adresse : Route de Saint-Canadet, Le Puy-Sainte-Réparade – France

Le site : fonscolombe.fr

Pour découvrir les nouveautés dès leur parution, rien de plus simple qu’un clic…